La maladie carieuse

lesions-carieuses

La carie est une maladie infectieuse due à des microbes. Lorsqu’ils s’accumulent à un endroit (notamment entre les dents, sous des anciens plombages ou des couronnes mal adaptées) ils deviennent virulents et entraînent la déminéralisation de votre dent. La carie naît et un trou se forme.

La carie ne concerne pas seulement les dents vivantes, par conséquent elle n’est pas toujours douloureuse.

 

 

 

Les signes de la maladie

Début de la maladie :

Les signes ne sont pas toujours visibles mais le risque est bien réel.

Premiers signes visibles :

  • les gencives sont rouges et saignent
  • dépôts alimentaires visibles à l’œil nu et présence de bactéries
  • premières tâches de déminéralisation à la surface de l’émail

Evolution de la maladie :

La carie risque de prendre une ampleur considérable pouvant atteindre le nerf de la dent.

Les causes de la maladie

Les dépôts alimentaires et les hydrates de carbone développent les bactéries nocives (les streptocoques mutants et les lactobacilles).

Les facteurs favorisants cette maladie

  • manque d’efficacité de la salive dans la lutte anti-bactérienne
  • fragilité de l’émail
  • anatomie dentaire
  • malpositions dentaires
  • couronnes mal adaptées
  • manque de fluor

Les facteurs aggravants cette maladie

  • habitudes alimentaires
  • état général
  • prise de certains médicaments
  • grossesse

Traitement de la maladie carieuse

1er temps : les soins locaux

  • Mise en évidence des bactéries en bouche.
  • Saisie et étude des zones où se fixent les bactéries.
  • Enseignement d'une méthode propre au patient pour éliminer ces bactéries.
  • Ordonnance de produits spécifiques destinés à mettre en échec la carie.

2e temps : l’étude alimentaire

La bouche étant la première étape de toute prise alimentaire, une alimentation déséquilibrée, à la fois dans sa composition et dans ses modalités d'ingestion, participe au développement de la carie. Une étude approfondie permettra de modifier certaines habitudes responsables de la carie.

3e temps : la protection

Les sillons sont des fissures naturelles qui existent à la surface des dents et dans lesquelles les bactéries se nichent volontiers, là où ni la brosse à dents ni le fil dentaire ne peuvent aller.

Nous appliquerons un matériau de scellement qui permettra de fermer hermétiquement ces fissures.

4e temps : le polissage professionnel des surfaces dentaires

Certaines zones sont difficilement accessibles à la brosse à dents et nécessitent une action ciblée, donc plus efficace.

Nous utiliserons des pâtes à polir prophylactiques (au fluor) et des instruments spécifiques. Ils permettront de réaliser soigneusement un polissage professionnel des dents et d'éliminer la plaque dentaire, les rugosités et les micro-réservoirs où se nichent les bactéries.

5e temps : la désinfection

Nous appliquerons un vernis anti-bactérien qui élimera les bactéries sur les caries débutantes. Ses composants agissent dès leur application sur la plaque dentaire.

6e temps : la reminéralisation

Nous appliquerons un vernis fluoré. Il freinera l'action acide des bactéries en créant à la surface des dents une couche protectrice. C'est un véritable "bouclier protecteur". Il reminéralisera également les zones prêtes à se carier et évitera donc à la dent de se carier.

7e temps : les tests salivaires

  • Test streptocoques mutants = Recherche des initiateurs de la carie.
  • Test lactobacilles = Recherche des développeurs de la carie.
  • Test du pouvoir tampon = Mesure du taux de sécrétion salivaire et de la capacité de la salive à neutraliser les attaques acides. Ils vont permettre de vous resituer par rapport à la maladie carieuse.

8e temps : la maintenance

Pour assurer la pérennité de ce traitement, il est nécessaire d’effectuer une maintenance adaptée à votre cas. En fonction des symptômes constatés, des soins seront repris.

Dernière mise à jour le 16 juillet 2012

Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte les principes de la charte HONcode.
Site certifié en partenariat avec la Haute Autorité de Santé (HAS).
Vérifiez ici.