La maladie parodontale

Couramment appelée « déchaussement », cette maladie très fréquente détache la dent, m^me saine, de la gencive. Cela aboutit, à plus ou moins long terme, à la perte de la dent en question et, progressivement, de toutes les autres.

Elle survient lorsque certaines bactéries buccales, présentes dans la salive, la plaque dentaire et le tartre s’attaquent au ligament qui relie la dent à l’os de la gencive.

Conséquences

Une maladie parodontale mal ou pas traitée entraîne :

  • un préjudice esthétique
  • une mauvaise haleine
  • un risque d’abcès
  • une difficulté à mastiquer
  • une sensibilité au froid
  • une douleur au toucher
  • la chute des dents

Dent saine

L’attache parodontale, jonction entre l’os et la dent, crée une barrière naturelle contre les bactéries.

Gencive enflammée

La plaque s’immisce entre la gencive et la dent, accompagnée de bactéries agressives pour les tissus.

Déchaussement

Les bactéries se sont accumulées dans les poches séparant la gencive de la dent. La gencive commence à se rétracter, les dents semblent plus grandes.

Perte osseuse

L’attache entre l’os et la dent n’est plus suffisante pour assurer le maintien de la dent dans son orifice. Elle ne tardera pas à tomber.

Conseils de soins quotidiens

Vous pouvez éliminer vous-même la plupart des bactéries responsables de la maladie parodontale. En effet, vous pouvez contrôler la plaque dentaire -cause de leur prolifération- grâce à des soins quotidiens.

La brosse

Munie de poils souples et d’une petite tête, elle est très efficace sur les surfaces en contact avec la langue la joue ou les dents de l’autre mâchoire. Il existe de nombreuses techniques, mais il faut surtout retenir de frotter ces trois surfaces au moins deux fois par jour pendant trois minutes avec le dentifrice que vous recommandera votre praticien.

L’alimentation

Evitez le grignotage entre les repas ainsi que l’absorption de boissons sucrées. Réservez ces plaisirs pour les repas et brossez-vous les dents après. En cas d’impossibilité, il existe des brosses à dents adaptées (plus petites, jetables ou à poser au bout du doigt). Le chewing-gum, recommandé contre les caries, ne vous aidera pas à lutter contre la parodontite.

Les brossettes

Les espaces inter dentaires sont inaccessibles à la brosse traditionnelle, c’est pourquoi une brossette adaptée permet d’y déloger la plaque. Un seul aller-retour suffit souvent. Ne soyez pas découragés par les saignements, c’est justement le signe de la présence de la plaque qui irrite la gencive, ils disparaîtront après quelques jours.

Le fil

Certains espaces inter dentaires sont si fins que seul le fil peut s’y glisser. Il s’agit d’utiliser la tension du fil entre vos doigts pour « racler » les surfaces inter dentaires afin d’en détacher la plaque. Deux passages sont utiles entre chaque dent : un par côté.

La plauque

C’est une couche invisible et molle, formée de bactéries et d’aliments décomposés, qu’il est facile d’enlever avec un simple brossage. Une fois durcie, cette pellicule se transforme en tartre que seul votre chirurgien dentiste pourra faire disparaître.

Le plan de traitement parodontal

Votre chirurgien-dentiste a diagnostiqué une des maladies les plus communes de la bouche : la parodontite. Il s’agit d’une infection qui touche les tissus qui soutiennent vos dents et dont la conséquence, à terme, est la déchaussement voir la perte des dents des patients prédisposés à cette pathologie.

Afin de conserver vos dents nous vous proposons un traitement dont deux étapes sont systématiques et une troisième pas toujours nécessaire.

1ère étape
SOINS LOCAUX REALISES PAR LE PATIENT

Les bactéries responsables de ce type de maladie se développent dans la plaque dentaire qui s’accumule sur vos dents et le long des racines sous la gencive. Pour maîtriser cette infection, nous vous enseignerons des soins locaux qui vous permettront de contrôler vous-même, ce problème, le matin.

2ème étape
SOINS LOCAUX REALISES PAR LE CABINET

La plaque dentaire est molle lorsqu’elle est récente et vous pouvez l’éliminée grâce aux soins locaux de la première étape. Lorsqu’elle n’est pas éliminée elle durcit et donne du tartre que vous ne pouvez pas supprimer. L’objectif de cette seconde étape consiste pour nous, en l’élimination méticuleuse des calculs de tartre formés au-dessus (visible), mais également en dessous de votre gencive (non visible). Puis, nous polirons les surfaces dentaires exposées afin de réduire leur capacité à retenir la plaque dentaire.

3ème étape
TRAITEMENT CHIRURGICAL COMPLEMENTAIRE

Dans certains cas, il est nécessaire d’intervenir ensuite. Soit l’infection est trop profonde pour que les traitements locaux soient efficaces, et il s’agit d’atteindre totalement l’infection. Soit la maladie a perturbée les tissus qui soutiennent les dents d’une façon telle que, malgré l’arrêt de l’infection, ils ne soient pas compatibles avec la santé. Il s’agit alors soit par apport, soit par élimination, soit par déplacement, de corriger ces tissus.

Santé parodontale
Maladie parodontale
Après traitement si la maladie est débutante
Après traitement si la maladie est avancée

Durée du traitement

Il faut plusieurs mois de traitement curatif, avec des rendez-vous réguliers dont la fréquence est, la plupart du temps, mensuelle. Votre motivation et votre implication sont essentielles à la durée et à la réussite du traitement. Par la suite, la maintenance des résultats obtenus repose sur vos consultations régulières et votre efficacité à maintenir un contrôle de plaque adapté à la préservation de cette santé acquise.

Coût du traitement

Nos honoraires sont fondés à la prise en charge des séances de traitement au cabinet. La durée et le nombre de ces séances sont fonction du type de la maladie, de sa sévérité, de son stade d’avancement, de la probabilité de récidive, de votre état de santé général et de votre efficacité personnelle. La participation de l’assurance maladie se limite à 70 % des cotations des bilans radiographiques et des séances de détartrage.

Autres solutions

Il n’existe aucun autre moyen de guérir la maladie parodontale dont on dit à tort qu’elle est naturelle. Il n’est pas inéluctable de perdre ses dents, il est aujourd’hui possible de les conserver toute sa vie. La seule alternative est de laisser la maladie progresser jusqu’à ce que vous perdiez tout ou partie de vos dents et de la remplacer par un appareil mobile dont le confort et l’esthétique sont loin d’être satisfaisant.

L’enjeu de ce traitement est essentiel : conserver vos dents

Dernière mise à jour le 16 juillet 2012

Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte les principes de la charte HONcode.
Site certifié en partenariat avec la Haute Autorité de Santé (HAS).
Vérifiez ici.