LE BRIDGE

Votre praticien vous a recommandé un bridge pour remplacer une ou plusieurs dents absentes. Ainsi, vous éviterez de perdre d’autres dents, vous pourrez mastiquer de façon satisfaisante et votre sourire n’en sera que plus esthétique.

Pourquoi un bridge ?

Pour remplacer une dent absente. En effet, la place vide laissée par la ou les dents absentes va progressivement être comblée par les dents voisines qui se coucheront dans l’espace vacant. Ceci déstabilisera à terme toute la bouche, provoquant ainsi caries et pertes d’autres dents. Par ailleurs, une dent absente est rarement esthétique, même quand elle est placée au fond de la bouche.

Comment réalise t’on un bridge ?

Bridge veut dire "pont" en anglais. En effet, pour remplacer vos dents absentes, il faut pouvoir poser cette prothèse sur un support solide. En l’absence de racines, cette couronne de remplacement devra s’appuyer sur les dents voisines qui devront être préparées pour pouvoir accueillir les piliers du pont, recevant ainsi chacune d’elles une couronne.

Quel type de bridge ?

Deux piliers un intermédiaire
C’est le bridge classique. Les trois éléments (deux piliers et un élément intermédiaire) sont ainsi solidarisés pour éviter à la couronne de remplacement d’abîmer votre gencive lors de la mastication.

Trois piliers deux intermédiaires
Quand deux dents sont absentes, c'est-à-dire qu’elles n’ont plus de racines, il est plus prudent d’avoir recours à trois piliers de façon à pouvoir répartir les forces exercées lors de la mastication et soulager ainsi chaque pilier.

Quatre piliers quatre intermédiaires
De même pour quatre dents à remplacer, il est préférable de s’appuyer sur le plus grand nombre de racines possible (au minimum quatre) afin non seulement de soulager les forces qui s’exercent sur chaque pilier, mais surtout pour éviter les effets de levier.

Le bridge est indiqué dans le cas où l’absence de racine empêche la réalisation d’une prothèse unitaire.

Ainsi, on s’appuiera sur les dents voisines pour soutenir la dent absente.

Quel matériau utiliser ?

L’étendu des matériaux utilisables pour fabriquer ce bridge est très vaste. Seul votre chirurgien dentiste est à même de choisir le matériau qui correspondra aux besoins de votre bouche. Pour supporter la céramique qui imitera parfaitement votre dent naturelle, on utilisera un métal compatible avec les éventuels autres alliages présents dans votre bouche et donnant des garanties de solidité à la céramique.

Quelles autres solutions ?

L’inconvénient majeur du bridge est qu’il demande une préparation des dents voisines (piliers) de la dent absente. Quand celles-ci présentent déjà des caries ou qu’elles sont dévitalisées, cela ne pose pas de problème. En revanche, on préfèrera éviter de mutiler une dent saine si toutefois l’une des deux autres solutions est possible :

  • L’IMPLANT consiste à remplacer la racine artificielle qui servira de support à une couronne traditionnelle. Cependant, certaines conditions anatomiques (volume osseux disponible) et médicales (tabac diabète…) sont requises pour le succès de l’implant.
  • L’APPREIL AMOVIBLE ne demande aucun traitement des dents voisines mais doit s’appuyer sur elles par des crochets ou des taquets risquant ainsi de les affaiblir ; des blessures de la gencive et de la langue peuvent se produire. Comme son nom l’indique, cette solution est mobile, c'est-à-dire assez inconfortable au quotidien. Enfin, le port de ce type d’appareil à tendance à déchausser les dents, diminuer la hauteur d’os en dessous et à compromettre une future solution implantaire.

Combien ça coûte ?

Le prix d’une telle réalisation est en fonction de la noblesse des matériaux utilisés, du temps que le praticien consacrera à ce travail, du plateau technique que le cabinet mettra à votre disposition de la dévitalisation à la pose définitive, des moyens rigoureux de stérilisation que demandent des processus aussi complexes, du talent et de la formation de votre praticien qui à consacré des années d’études et de formation post-universitaire à apprendre à reconstituer ce que la nature vous a donné. Malheureusement, la sécurité sociale ne rembourse ce travail qu’en centaines d’euros.

Dernière mise à jour le 16 juillet 2012

Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte les principes de la charte HONcode.
Site certifié en partenariat avec la Haute Autorité de Santé (HAS).
Vérifiez ici.